Journal > Environnement >

Les soulèvements de la terre soutiennent une lutte locale contre l’extension d’une carrière d’EUROVIA-VINCI à Ste Cécile en Bourgogne

VINCI MENT LESS BÉTON !

Partout la terre se soulève et des failles s’ouvrent. C’est dans l’une d’entre elles que les comités de Bourgogne Franche Comté ont enterré le monde de VINCI ce Samedi 9 Décembre lors de la campagne internationale contre LAFARGE et le monde du béton lancé par les Soulèvements de la Terre.

L’ogre VINCI menace 7 hectares de zone Natura 2000

Propriété d’EUROVIA-VINCI, cette carrière produit du Ballast et du granulat pour l’industrie du béton.

Fort de ses 18ha voilà que le géant veut devenir encore plus grand, engloutissant au passage un espace boisé de 7 hectares classé Zone Natura 2000.

Une perspective catastrophique :

  • Doublement de la production avec 500 000 tonnes extraites par an dont 350.000 tonnes destinées aux cimentiers
  • Doublement du trafic de camions
  • 6,7 hectares de forêts déboisées
  • Destruction d’habitats classés et d’espèces menacées
  • Pollution de la rivière Grosne
  • Bruit et poussières en provenance des camions, concasseurs et explosifs
  • Une plaie béante dans le paysage du Val Clunysois

Et dans cette Charmaie-Chênaie et prairie, c’est une joyeuse tribu colorée qui risque d’y passer... avec (entre autre)

  • hiboux Grand Duc,
  • salamandres tachetées,
  • lézard des murailles
  • barbantelle d’Europe
  • fauvette des jardins
  • mésange boréale
  • crapauds sonneurs à ventre jaune...

Le monstre Vinci est décidément insatiable !

Grand duc
Lézard des murailles, Barbantelle d’Europe, Fauvette des jardins, Mésange boréale
Salamandre tâchetée

Un soutien au collectif local « Les amis de Sainte Cécile »

Pour casser les dents à cet ogre sans esprit, le collectif « Les amis de Sainte Cécile » s’est constitué, pour pointer plusieurs manquements dans l’enquête publique.

Le 25 novembre dernier, une forte mobilisation d’habitant.e.s et d’élu.e.s a réussi à faire stopper in extremis l’enquête publique.

Ce 9 décembre 2023, les comités des Soulèvements de la Terre Bourgogne-Franche Comté ont souhaité apporter leur renfort à la détermination locale lors d’une mise en bière toute symbolique et... - espérons-le - prémonitoire, du monde de Vinci.

Le cercueil « Ci-gît le monde de Vinci »

Une joyeuse marche funèbre

Garni de pelles, de pioches et de brouettes, le cortège de Sainte Cécile a porté depuis l’église le cercueil de notre peu regretté VINCI. Un immense adieu avec les horreurs qu’on lui doit.

Et c’est devant les grilles de la carrière, sous le nez de l’autorité consentante, qu’il repose sous un confortable amas de terre fraiche et humide.

Des pousses d’arbre ont été plantées pour ornementer l’autel en hommage à la vie, qui reprend ses droits.

Accompagné d’une délicieuse soupe chaude, le cortège a célébré en gestes en mots et en chanson cette bataille qui ne fait que commencer...

Nous on dit « Less Béton »
Vinci pourri aujourd’hui c’est péage gratuit

Rester vigilant•es

Pour le moment l’enquête publique est suspendue : la Préfecture aurait-elle entendu les cris d’alarme ?

Toutefois certaines et certains peuvent y voir une manœuvre pour couler le poison dans un ciment de flou et d’attente...

Alors l’invitation est lancée, gardons l’œil ouvert car le monde du béton est prêt à tout pour se répandre encore et toujours...

Une chose est sûre : nous ne le laisserons pas faire !

Panneaux et messages de l’action

Sur le béton et l’artificialisation des terres

Toute terre artificialisée, bétonnée... goudronnée... devient pour ainsi dire « morte ». Elle ne peut plus nourrir le vivant... dont nous faisons partie. C’est le principal message de cette campagne nationale des Soulèvements de la terre contre le béton.

Qui sème le béton aura vite la dalle...
Tant que le béton coule notre monde s’écroule
LESS BÉTON

Sur le groupe Lafarge-Holcim, financeur du terrorisme

Lafarge + Daesh = ❤️

Leader mondial du ciment, le groupe Lafarge a été mis en examen, jeudi 28 juin 2023, en tant que personne morale, pour « financement d’une entreprise terroriste », « complicité de crimes contre l’humanité », « violation d’un embargo » et « mise en danger de la vie d’autrui ».

Pour aller plus loin :

Et après cela... on traite d’éco-terroriste les militant•es qui ont cassé les machines de l’usine Lafarge de Bouc Bel Air... après l’échec de toutes les voies légales contre la pollution qu’elle engendre ?

Sur VINCI

Le squelette de Vinci, avec sa barbe
Vinci (Léonard) dit : « Not in my name ! »

Justice pour le vivant et démocratie environnementale

Justice pour le vivant
Panneaux des animaux menacés et croix plantées sur le talus
La colère des terres
La grande banderole : « Des hiboux pas des caillous - Démocratie environnementale »

Chronologie de l’action, en photos

1. Accueil et convivialité : croissants, boissons chaudes

Accueil avec croissants et boissons chaudes ! Convivialité oblige... ;-)

2. Marche du village vers la carrière de Vinci

3. Photo devant la zone d’extension prévue

Le cercueil... et le squelette de Vinci
Photo derrière la banderole « Justice pour le vivant » devant la zone de l’extension prévue

4. Arrivée vers l’entrée de la carrière

Arrivée de la grande banderole
L’arrivée devant les grilles de la carrière...
Panneau Lafarge = Daesh

5. Plantations d’arbres, panneaux et croix sur le talus

Plantation des croix
Panneaux et croix
Plantation des panneaux... et des arbres
Alignement des brouettes face au portail... et aux gendarmes
Le squelette de Vinci sur le talus

6. La mise en bière symbolique des vingt scies

Première scie déposée dans le cercueil
La vingtième scie...
Au total, VINCI dans le cercueil !

7. Dépôt de la terre devant le portail pour bloquer l’entrée de la carrière

Le dépôt de terre se poursuit devant les gendarmes
Plantations sur la terre déposée pour bloquer le portail
Les gendarmes plutôt détendus...
Le cercueil et les arbres sur la terre déposée devant le portail
Le panneau d’entrée redécoré !

8. Fin de l’action... avec une bonne soupe chaude

Il nous manque des photos... de ce moment de convivialité pour terminer l’action... sous des barnums, à l’abri de la pluie qui arrive à point pour arroser les arbres.

Pour aller plus loin : Lire le communiqué des Soulévements de la Terre de Bourgogne Franche-Comté

L’action sur le 19/20 de France 3 Bourgogne du 9 décembre 2023

Note : la séquence commence à 00:03:28.

La bande son du Journal (pour celleux qui n’ont pas de compte FTV)

Une action menée dans le cadre d’une campagne nationale contre le Béton, un an après l’intrusion dans l’usine Lafarge de Bouc Bel Air

Du 9 au 12 décembre 2023 : la campagne nationale des Soulèvements de la terre contre le béton

Ce 10 décembre 2023, cela fera un an que 200 personnes se seront introduites dans la cimenterie de Bouc-Bel-Air, un des cinquante sites industriels les plus polluants du pays, pour la mettre à l’arrêt. Joyeux Anniversaire. Ce 10 décembre, dont les magnifiques images ont réchauffé la fin d’année 2023, est devenu une date emblématique de la lutte contre le béton. Une idée est donc apparue. Pour marquer d’un vent de résistance cet anniversaire, par solidarité envers les arrêté.es, pour affirmer qu’il est toujours possible de critiquer, en acte, Lafarge et consorts, et pour montrer la diversité et la multiplicité de celles et ceux qui se battent contre le béton : du 9 au 12 décembre, lançons les journées d’action contre Lafarge et le monde du béton !

L’Affaire Lafarge de Bouc Bel Air : 31 arrestations pour 6M€ de dégâts, en décembre 2022

Comment 150 activistes ont pu pénétrer dans l’usine du cimentier Lafarge, y faire 6 millions d’euros de dégâts en moins d’une demi heure, avant de disparaître dans la nature ? Voilà de quoi faire trembler les services de renseignements, de quoi mobiliser la sous direction anti terroriste, de quoi justifier la dissolution des Soulèvements de la Terre, voilà l’affaire de l’usine Lafarge de Bouc Bel Air.

Parlons aussi artificialisation des sols par la construction d’autoroutes... comme le projet délirant de l’A69

A Ste Cécile... notre action contre VINCI est évidemment aussi en lien avec l’artificialisation des sols par la construction d’autoroutes... dont celle de l’A69.

Cet été 2024, entre le 14 et le 21 juillet, rejoignez le Village pour la défense de l’eau dans le Poitou

La date est annoncée dès aujourd’hui, plusieurs mois à l’avance, afin de permettre un travail de mobilisation et de formation continue d’ici là, afin que ce moment de l’été soit d’ores et déjà réservé par tous.tes celles et ceux qui reçoivent cet appel.

Le week-end de mobilisation du 20 et 21 juillet sera précédé d’un village d’une semaine (du 14 juillet au soir au vendredi 19) pour se rencontrer, se solidariser, se préparer, commencer à agir, et construire l’avenir de nos luttes.

Par Les soulèvements de la terre Morvan

Le mercredi 13 décembre 2023

Mis à jour le 15 décembre 2023

#carrieres #eau #ecologie #faune #flore #pollution