Valleeducousin.fr

Journal > Environnement >

Éléments de l’étude spéciale « Renouée du Japon » menée en 2015 dans la zone Natura 2000 de la vallée du Cousin

Résultats du travail de Céline JEAN missionnée en 2015 par le Parc Naturel Régional du Morvan

Publié par Thiébaut Jourdain

Le vendredi 3 juin 2016

Mis à jour le 9 février 2017

Comme l’avez lu dans nos précédents articles, la Renouée du Japon est une plante invasive dont le développement fulgurant représente actuellement une menace pour la biodiversité dans la vallée du Cousin. Suite à un premier état des lieux réalisé en 2001, le Parc naturel régional a voulu mesurer sa progression en 2015. Céline Jean, qui a réalisée cette étude sous la Direction de Clémence Lefebvre, nous l’a présentée le 21 décembre 2015 en Mairie d’Avallon. A la veille d’une journée d’arrachage citoyen organisée dans le cadre de « Planète Avallon », voici enfin les éléments que nous avons tardé à publier !

Première étape : prospection routière à l’échelle du PNR

La première partie de l’étude de Céline Jean a consisté à réaliser une prospection en voiture à l’échelle du Parc Naturel Régional du Morvan, avec le même protocole qu’en 2001. Durée : trois semaines.

Le but étant de pouvoir réaliser un comparatif permettant de mesurer la progression de la renouée dans le Morvan.

Voici un extrait de ce premier protocole de suivi :

L’objectif de cette action est de repasser chaque année sur les mêmes itinéraires afin de constater l’évolution des peuplements. Ainsi la dynamique de l’espèce pourra être évaluer et permettra par la suite de mieux comprendre sa capacité d’expansion.

Méthode de prospection

  1. Définition des règles de prospection : Le protocole, dans le cadre de ce suivi reste le même que celui établi en 2001. Il s’agit donc de parcourir le même itinéraire routier en automobile et pointer les foyers de renouée rencontrés sur les 2 accotements routiers.
  2. Le pointage des foyers de Renouées avec le GPS et Description des foyers sur le terrain : Dans ce protocole le GPS utilisé est le GPS TwoNav aventura.
    Lorsqu’un foyer de renouée est aperçu en bordure de route, le prospecteur le mesure à pied. Avant de pointer un foyer de renouée, il doit se positionner au début du massif de renouée selon le sens de circulation routière. Le foyer est décrit grâce à une fiche terrain à compléter au moment du pointage. Si un changement de densité est constaté au sein du même foyer, un nouveau point est créé et nécessite également d’être renseigné dans la fiche terrain en tant que nouveau point.

Voici une carte d’ensemble

Cartographie issue de la progression de la renouée du Japon sur un itinéraire routier en Morvan, 2001/2015
Document n°2507
Cartographie issue de la progression de la renouée du Japon sur un itinéraire routier en Morvan, 2001/2015
Par Benoît LAUTIER en 2001, suivi en 2015 par Céline JEAN. Cette carte fait clairement ressortir, en jaune, la progression de la renouée du Japon.
Crédits : Parc Naturel Régional du Morvan

Et voici les mêmes points répartis sur trois cartes dont l’échelle permet de lire le nom des communes.

Zoom comparatif 2001/2015 sur l’avallonnais
Document n°2526
Zoom comparatif 2001/2015 sur l’avallonnais
Cartographie issue de la progression de la renouée du Japon sur un itinéraire routier en Morvan, 2001/2015. D’après la prospection de Benoît LAUTIER en 2001, et celle de Céline JEAN en 2015.
Crédits : Parc du Morvan
Zoom comparatif 2001/2015 sur la partie centrale du Parc Naturel Régional du Morvan
Document n°2528
Zoom comparatif 2001/2015 sur la partie centrale du Parc Naturel Régional du Morvan
Cartographie issue de la progression de la renouée du Japon sur un itinéraire routier en Morvan, 2001/2015. D’après la prospection de Benoît LAUTIER en 2001, et celle de Céline JEAN en 2015.
Crédits : Parc du Morvan
Zoom comparatif 2001/2015 sur la partie sud du Parc Naturel Régional du Morvan
Document n°2527
Zoom comparatif 2001/2015 sur la partie sud du Parc Naturel Régional du Morvan
Cartographie issue de la progression de la renouée du Japon sur un itinéraire routier en Morvan, 2001/2015. D’après la prospection de Benoît LAUTIER en 2001, et celle de Céline JEAN en 2015.
Crédits : Parc du Morvan

Deuxième étape : le Cousin et ses affluents

L’objectif était ambitieux : prospecter 90km de cours d’eau en 1 mois et demi, après une semaine dédiée à l’élaboration du nouveau protocole.

Zone concernée par cette nouvelle étude : le site Natura 2000 n°28 du Parc Naturel Régional du Morvan, intitulé « Vallées de la cure et du Cousin ».

Renouée du Japon dans la vallée du Cousin : Zone de prospection 2015
Document n°2488
Renouée du Japon dans la vallée du Cousin : Zone de prospection 2015
Crédits : Parc Naturel Régional du Morvan

Protocole utilisé cette nouvelle étude

Le protocole utilisé pour le Cousin et ses affluents s’inspire du protocole de l’association Echel . Il a été adapté à la zone de prospection.

  • La prospection se fait de l’aval à l’amont des cours d’eau.
  • Les deux berges sont inspectées, sur 250 m en amont et 250 m en aval du point de départ
  • Les zones qui requièrent une prospection pédestre sont : les points de franchissements, les confluences, les sources, les cours d’eau longés par une route à moins de 10m et les cours d’eau en milieu urbain (zone industrielle ou en ville)
  • S’il y a présence de Renouée, le cours d’eau doit être inspecté 250 m supplémentaires jusqu’au dernier point de renouée.
  • Pour les cours d’eau longés par un axe routier, une zone tampon de 10m de chaque côté de l’axe routier, soit 20 m de large, est sélectionnée sur SIG afin de définir quelles sont les zones à prospecter à pied

Les zones de prospection de type « point » :

  1. Les points de franchissements sont prospectés sur 250m en amont et 250m en aval. Sont appelés « points de franchissement » les aménagements anthropiques facilement repérables sur une carte, qui permettent de franchir un cours d’eau : les ponts, les buses, les dalots.... Ce type de zone de prospection permet de confronter 2 milieux particulièrement appréciés des renouées : les axes routiers et les berges des cours d’eau.
  2. Les confluences constituent 3 cheminements de prospection de 250m chacun, à partir de la confluence. Une variable qui peut se révéler intéressante puisque des fragments ou graines de renouée peuvent être transportés par le cours d’eau et se heurter alors sur les berges de la confluence.
  3. Les sources se situant à moins de 50m d’une route donnent lieu à une prospection. Les 250m à l’aval sont prospectés à pied depuis la source. La zone est à prospecter sur toute sa longueur à pied le long du cours d’eau.

Les zones de prospection de typé « linéaire » :

  1. Les cours d’eau se situant en ville, en milieu urbain et zone industrielles sont parcourus à pied sur toute leur longueur : seuls les cours d’eau traversant la ville d’Avallon sont parcourus de cette manière.
  2. Lorsque la route se situe à moins de 10m du cours d’eau, la prospection se fait également à pied.
Carte finale 2015 de l’étude « Renouée du Japon » dans le site Natura 2000 de la vallée du Cousin
Document n°2489
Carte finale 2015 de l’étude « Renouée du Japon » dans le site Natura 2000 de la vallée du Cousin
Crédits : Parc Naturel Régional du Morvan
Carte finale 2015 de l’étude « Renouée du Japon » dans le site Natura 2000 de la vallée du Cousin : Zoom sur le secteur d’Avallon
Document n°2490
Carte finale 2015 de l’étude « Renouée du Japon » dans le site Natura 2000 de la vallée du Cousin : Zoom sur le secteur d’Avallon
Crédits : Parc Naturel Régional du Morvan

Quelques chiffres-clés de cette nouvelle étude

  • 4 cours d’eau contaminés
    • Le Cousin
    • Les Minimes
    • Le Potot
    • Montmain
  • 2998 m2 de massifs de Renouée inventoriés
Renouée du Japon dans le site Natura 2000 de la vallée du Cousin : Tableau d’inventaire final 2015
Document n°2491
Renouée du Japon dans le site Natura 2000 de la vallée du Cousin : Tableau d’inventaire final 2015
Étude réalisée sur le terrain par Céline Jean
Crédits : Parc Naturel Régional du Morvan

Compte-rendu de la réunion en Mairie d’Avallon du 21/12/2015

L’un des points « noirs » de la gestion actuelle, c’est le manque de suivi régulier sur les travaux effectués par le LIFE+, qui laisse à penser qu’elle est inefficace (pas de suivi d’arrachage lors de la repousse des renouées au niveau des agrafes).

Dans le cadre du Life, c’est aux propriétaires des aménagements d’entretenir les travaux réalisés... ce qui n’est peut-être pas assez clairement écrit dans la convention. Lors des prochaines actions, l’entretien sera ajouté dans le cahier des charges avec l’entreprise qui réalise les travaux, tout du moins, dans un premier temps.

Proposition de faire des chantiers expérimentaux en fonction des propositions de gestion : brûlage thermique et bâchage sur les murs, coupe et arrachage sur les secteurs localisés. Intervention de l’amont à l’aval et sur les petits foyers comme préconisé par Céline Jean.

Pistes de travail évoquées lors de la réunion

  • Proposition d’un contrat Natura 2000 multi-sites, sur les propriétés communales : nécessité de choisir les sites (obligatoirement dans des secteurs avec des enjeux espèces ou habitats…), d’évaluer le temps et le mode d’intervention, les coûts pour la structure.
  • Pour impliquer les privés, nécessité de leur donner les moyens de se débarrasser des déchets de renouées facilement : se mettre en rapport avec la déchetterie de l’intercommunalité pour donner un conteneur spécial (peut-être un Big Bag dans un premier temps).
  • Autre proposition d’élimination de la renouée : la méthanisation (centre de Dondaine ?). Recherche de données sur le sujet (ADEME et cellule « énergie » Parc du Morvan, en cours de demande de renseignements).
  • Proposer une rencontre publique sur un site communal infesté avec les propriétaires privés une fois que ceux-ci auront été identifiés, afin de leur apporter des moyens de lutte ;
  • Proposition de publier les moyens de lutte et faire passer l’information de la déchetterie sur le criquet.
  • Proposition de faire un chantier citoyen à la Pentecôte.

Communiquez... Faites passer l’information autour de vous !

Pour en savoir plus sur la renouée, vous pouvez télécharger ce PDF réalisé par Céline Jean, qui a déjà été distribué à de nombreux riverains de la vallée lors de la prospection, avec des échanges sur le sujet.

Fiche d’information « Renouée du Japon »
Document n°2492
Fiche d’information « Renouée du Japon »
Réalisée par Céline Jean dans le cadre de son étude dans la vallée du Cousin pour le Parc Naturel Régional du Morvan