Valleeducousin.fr

Journal > Economie locale >

La micro-ferme collective « Des vertes et des pas mûres »

Quarré-les-Tombes - Saint-Léger-Vauban

Publié par Des vertes et des pas mûres

Le mercredi 17 juin 2020

Une équipe pleine d’entrain et d’originalité soucieuse de son environnement

Nous avons créé une micro-ferme collective le 21 mars 2020 sous forme d’association « Des vertes et des pas mûres ». Ce projet a été conçu pour répondre aux enjeux économiques, sociaux et écologiques actuels grâce à un modèle permaculturel. « Ce sont des systèmes intelligemment pensés dans lesquels nous prenons soin de la Nature (en n’oubliant pas que les humains en font partie). Ça nous ramène à plus d’autonomie et nous fait prendre conscience de la responsabilité que nous avons tous d’être en cohérence avec nos valeurs. » Juliette Lamarre, cofondatrice de l’association.

Des activités très variées

Nous avons plein de projets mais nous démarrons seulement. Nous ne pouvons donc pas tout lancer dès à présent mais voici ci-après un petit aperçu de ce que nous projetons :

> Du maraîchage au sens large et varié du terme : le « maraichage » comme nous l’entendons chez nous correspond certainement à quelque chose d’atypique dans l’imaginaire collectif. Concrètement, nous travaillons actuellement sur environ 2000 m2 de jardins personnels annexés à nos propriétés respectives. Ils sont composés de légumes variés issus de semences biologiques, de fleurs comestibles, de fruitiers, de plantes aromatiques et médicinales, de céréales, de plantes à usage tinctorial (pour les teintures végétales), mais aussi de zones libres permettant la cueillette de plantes sauvages. Cela peut paraître très petit, mais vous l’aurez compris, c’est aussi ce qui nous permet de prendre soin de la végétation et de ses auxiliaires. Les jardins ont été élaborés aussi bien pour leur côté pratique qu’esthétique. Ainsi, il nous est agréable d’y exercer toutes nos activités. Bien sûr, la mise en place d’un tel oasis requiert temps et énergie et demande beaucoup de patience avant que les objectifs soient atteints.

Mandala composé de plantes potagères, médicinales, aromatiques et tinctoriales

Le Jardin de Juliette et Nicolas à Saint-Léger-Vauban (89) comportant des fruitiers, des serres, des buttes, des zones libres, …

L’une de nos serres en ce tout début de saison (avril 2020)

Les premiers légumes de notre production

Mesclun de plantes sauvages et cultivées proposées en ce début de printemps à La Quarréenne : Millepertuis, violette, pissenlit, bourrache, vesce, plantain, …

> De l’artisanat : avec la création d’objets uniques faits à la main en laine de moutons issus de races rustiques élevés dans le Morvan. Cette laine est teintée grâce à des plantes cultivées sur la micro-ferme, mais aussi des plantes sauvages. Les produits finis proposés ne sont ni tissés, crochetés ou tricotés, mais feutrés à la main.

Chaussures en laine de mouton feutrées à la main. Se portent à l’extérieur comme de vraies chaussures ! Isolent du chaud comme du froid grâce aux propriétés thermo-régulantes de la laine.

> De l’accueil et des animations pédagogiques : grâce à des journées d’initiations, des ventes à la ferme, des journées festives, des ateliers pratiques, …

Quelques détails pratiques

Cette micro-ferme est actuellement constituée par les membres fondateurs de l’association : Juliette, Nicolas, Cécile, Alexis, Anaïs et leurs enfants : Emile, Marguerite, Gustave, Camille, Rose, Thelma.

Elle se situe dans l’Yonne, dans le bourg de Saint-Léger-Vauban, rue du Bord des champs et aux Lavaults à Quarré-les-Tombes. Quatre terrains différents constituent aujourd’hui la micro-ferme des vertes et des pas mûres. Soit une surface « utile » totale de 6600 m2.

L’équipe au complet : au premier rang (de gauche à droite) : Marguerite, Rose, Gustave, Camille - au second rang (de gauche à droite) : Cécile, Thelma, Alexis, Émile, Juliette, Nicolas, Anaïs

Une volonté que chaque chose ait du sens

Rien ne se perd à l’association Des vertes et des pas mûres puisqu’un des principes d’un système permaculturel est que chacun de ses éléments remplisse plus d’une fonction et que chaque fonction soit assurée à son tour par plus d’un élément. Par exemple : un fruit produit sur la ferme sera utilisé de maintes manières : à la fois en produit frais, en bocaux, en tisane, en teinture, en objet utilitaire du quotidien, en instrument de musique, ... et que pour être produit, ce fruit poussant dans une haie ou une forêt-jardin, puisse mûrir grâce à du fumier de cheval, de mouton ou de poule, des micro-organismes efficaces, des feuilles mortes, de l’eau de pluie ou de récupération d’eaux grises, à un paillage abondant …

Les cinq membres ayant créé l’association sont en effet plein de ressources et souhaitent faire partager à leur entourage cet entrain. « Cette microferme est une occasion d’échanger, créer du lien, partager des instants de vie avec le reste de l’équipe mais aussi avec tous les gens qui se joindrons de prêt ou de loin à l’aventure » ajoute Anaïs Boutin, cofondatrice de l’association.

Hersage d’un terrain aux Lavaults mis à disposition par Aurélie et Damien pour la plantation de pommes de terres, oignons et bien d’autres choses ! Manouk, notre jument, à l’œuvre et l’une de nos premières bénévoles à l’avant.

Partagez, soutenez-nous !

Ce projet n’aura de sens qu’en votre compagnie qui peut prendre diverses formes :

- Répondre au questionnaire suivant qui nous permet de mieux vous connaître et également une opportunité pour vous de découvrir nos activités plus en détail.

- Devenir membre de l’association pour recevoir les informations (notre première newslettersur ce lien) et participer aux activités et chantiers en cours. Pour cela envoyez-nous un mail à desvertesetdespasmures89@gmail.com et nous vous tiendrons informés de la marche à suivre pour adhérer via Hello Asso dès lors que le questionnaire en lien ci-dessus sera clos 

Un soutien inestimable

Nous avons la chance d’être entourés et soutenus par nos familles, amis, voisins et de partenaires de choix dans le démarrage de cette aventure. Sans eux, les choses ne prendraient pas la même tournure. Alors un grand merci à nos premiers soutiens : Bertrand et Agnès, Damien et Aurélie, Emile, Hervé, Mathieu et Justine, Sylvie, Patricia et Jean-Michel, Lucas, Ludovic, Terrence, Christine, Estelle, Emma, Ariane, les Jardins d’Adeline, Louis Tessier (FDFR), Dominique Peyre, Monica Franbourg (Pays de l’Avallonais), Virginie Coutance (Traverse,) Jean-François et Wen Shiow (la Quarréenne), Bertrand et Capucine (la Barboulotte), nos familles respectives, …

Prendre le temps… ou chaque chose en son temps !

Nous participons passionnément à la mise en œuvre de ces multiples projets avec toutefois quelques contraintes qu’il est important de rappeler … Nous sommes en effet tous les cinq bénévoles de cette association ; ce qui implique que nous ne pouvons pas aujourd’hui consacrer tout le temps voulu à la microferme, même si nous en rêvons. Bien que nous fassions pratiquement tout à la main et qu’il s’agisse d’une microferme, des investissements restent nécessaires pour bien démarrer : achat de graines, plants et arbres, outillage, nourriture des animaux, matériaux de construction pour abris, laboratoire de transformation, matériel pour des animations... Enfin, nous ne nous le répétons jamais assez, mais avec la Nature, il faut prendre le temps. Donc même si nous sommes enthousiastes, que nous avons de l’énergie à revendre, il faut être patients.

Autrement dit, la microferme n’en est qu’à ses débuts ! Un grand merci pour votre soutien et vos encouragements qui nous touchent profondément et nous permettent de poursuivre en ce sens. Soyez patients en retour, aidez-nous à ce que le projet grandisse petit à petit …

Nos ruches warré en ce début de printemps 2020

L’équipe Des vertes et des pas mûres

Nicolas, Juliette, Cécile, Alexis, Anaïs : Cofondateurs de l’association