Valleeducousin.fr

Journal > Vie publique >

Comment aider l’hôpital d’Avallon ?

Le jeudi 9 avril 2020

Mis à jour le 18 avril 2020

Puisque l’on parle de pénurie sur certains produits, une amie a appelé l’hôpital d’Avallon.


Il manquerait du gel hydroalcoolique et des blouses d’isolement jetables. Pour les masques ça irait.


Sa mère a réussi à acheter 10 litres de gel hydroalcoolique dans la pharmacie centrale de Paris (qu’ils ont accepté de lui vendre dans une telle quantité uniquement parce que c’était pour un hôpital), qu’elle doit rapporter jeudi 9 avril à Avallon.



À l’hôpital, ils lui ont dit que des blouses en coton qu’ils laveraient chaque jour pourraient déjà bien les aider. Elle a donc acheté 40 blouses chez Bigmat.


Un ami couturier dit qu’il faut prévoir 1m80 de tissus sur une largeur de 150 pour faire une blouse. Soit la taille d’un drap.


Il est possible d’acheter du tissu de coton au mètre dans un village proche d’Avallon, mais c’est 8 euros le mètre. On essaie donc de trouver une solution moins coûteuse.
 Il en faudrait une centaine (de mémoire), mais l’hôpital dit que s’ils en ont 30 ou 40 ce serait déjà bien.


Elle demande donc :



  • Qui aurait des draps pour faire ces blouses ? 

  • Qui peut coudre ces blouses ? ou qui peut prêter une machine à des gens qui sauraient coudre et auraient le temps ?
  • 
Qui peut trouver le patron pour faire ces blouses longues ?


Liste des bonnes volontés :
 


Diana : 
Elle sait coudre, mais n’a pas de machine ni de tissus/draps

7-9 rue Basse du Rempart - 07 52 29 96 39 - pas de mails



Roland : 
a un véhicule et peut faire le lien d’un point à un autre de manière plus sécurisée que si tout le monde bouge.

7-9 rue Basse du Rempart - 06 64 81 80 90


Antoine : 
Il a une machine, mais ne pourra pas aider, car surchargé de travail.
Habite en dehors d’Avallon - 06 07 74 81 04

Ceci est un début d’action, n’hésitez pas à apporter d’autres propositions.

Normalement l’hôpital devait être livré en blouses d’isolement la semaine dernière, maintenant ils disent fin avril/début mai, ou dans 6 semaines… mais l’incertitude reste, et la nécessité est d’apporter des protections rapidement.

Merci à celles et ceux qui peuvent apporter du soutien.