Valleeducousin.fr

Annuaire > Art numérique >

Art numérique, Photographie

Marie Montard, Art Numérique

Au Val de la Nef

Marie Montard

Contact @

Voir en ligne : Mon site web

En fait, je fais du recyclage. Le choix et la juxtaposition de simples éléments étant destinés à renforcer leur charme. Je cherche à partager un univers où je me sens bien, où les laideurs du quotidiens (Béton, panneaux, voitures) font place à un autre monde possible.

Le palais des lumières

Ma passion pour la pierre date de ma plus tendre enfance. D’un père artiste peintre et d’une mère férue d’architecture ancienne, j’ai eu la chance de sillonner la France et une partie de l’Europe à une époque où le tourisme était encore embryonnaire. Ce fut l’occasion pour moi de découvrir les merveilles que les anciens nous avaient léguées et qu’on nomme aujourd’hui le patrimoine.

Très tôt, j’ai été éblouie par l’harmonie et la simplicité des bâtisses rencontrées et cette passion sans cesse renouvelée par la vue du moindre pont roman, de la moindre fontaine, a été confirmée par deux expériences : des fouilles archéologiques à St Père Sous Vézelay et mon déménagement dans une bergerie en haute Provence, où je suis restée cinq ans.

Après vingt années de vie parisienne, je me suis installée dans une vieille longère en Bourgogne et j’ai commencé à collecter des photos de tout ce que j’aimais dans ce Patrimoine : portes, fenêtres, ruelles, toits, façades, tours etc… Ces images ont été prises essentiellement dans le sud de l’Yonne (Noyers, Avallon, Vézelay, Montréal) mais il y a également des images d’ailleurs (Côte d’or, Nièvre, Saône et Loire, Provence, Bretagne, Toscane, République tchèque…).

Parallèlement j’ai fait une formation en informatique pour acquérir la technique dite d’art numérique. J’ai ainsi isolé des éléments de leur contexte pour créer un monde à la fois fictif et cohérent, construit au pixel près.

En fait, je fais du recyclage. Le choix et la juxtaposition de simples éléments étant destinés à renforcer leur charme. Je cherche à partager un univers où je me sens bien, où les laideurs du quotidiens (Béton, panneaux, voitures) font place à un autre monde possible.

J’ai sans doute la nostalgie d’un temps où on le prenait. Dans ce temps, la visite d’Avallon – ville que j’adore- ne passait pas par la traversée de Zones commerciales et industrielles jonchées de panneaux aux couleurs criardes. Depuis, la laideur s’est imposée à nous et nous la subissons comme si elle était devenue banale. En réinventant un autre monde, c’est comme si je me protégeais de celui-là. La création artistique est donc pour moi à la fois une offrande et une thérapie. La mise en valeur de la création des autres. Jamais l’expression de mes humeurs ou de mes états d’âme. Seulement celle d’une folle utopie.