Valleeducousin.fr

Journal > Culture >

Parole aux élèves et fabrique de rêves !

Classe de Multimedia et Video

Le mercredi 22 janvier 2020

Mis à jour le 4 février 2020

Qui sommes-nous ?

Nous sommes un quarantaine d’élèves de la 6e à la 3e à étudier le multimédia et la vidéo au collège (une heure par semaine pour les 6e et 5e en atelier, deux heures par semaine pour les 4e et 3e en option).

Notre collège se situe à Avallon, dans l’Yonne, en Bourgogne. C’est un établissement rural.

Ce que nous faisons

Nous étudions de manière ludique ce qui tourne autour de l’image, de la vidéo, apprenons à les décoder et à en créer par nous-mêmes.
Nous fabriquons des petits films d’animation, des reportages sur ce qui ce passe autour de nous, et nous réalisons des courts métrages de fiction de A à Z (on écrit l’histoire, on joue, on tourne et on monte les rushs).

En MeV, on peut fabriquer nos rêves !

On apprend à travailler ensemble sur un même projet, à se répartir les tâches, à s’écouter. On apprend à être patient, à s’organiser et à tenir compte de nos erreurs pour progresser.

Les reportages sont diffusés sur notre site Internet et servent d’illustration à ce qui est fait au collège. On met ainsi en lumière certaines actions menées au sein de notre établissement.

Nos courts métrages sont présentés au public et concourent dans des festivals.
Nous sommes sélectionnés depuis 4 ans au festival Courts89. Nous y présentons à chaque fois une ou deux réalisations. L’année dernière, nous avons reçu lors de ce festival le prix du meilleur montage pour "La clé du mystère", le prix le prix de la meilleure adaptation et le prix de la meilleure affiche pour Alter Ego !

Nous sommes fiers d’avoir pu présenter notre travail à des professionnels et qu’il ait été reconnu !

C’est également l’occasion de rencontres avec des professionnels (réalisateurs, monteur, acteurs, scénaristes, ingénieur du son ...) qui nous permettent d’ouvrir notre horizon au niveau de l’orientation ou de métiers envisageables plus tard.

Nos projets pour cette année

Nous sommes encadrés par un professeur et par une journaliste radio et TV, qui vont nous permettre de travailler sur la prise de vue, de son, étudier des documents audiovisuels de toute sorte afin :

  • d’inventer des courtes fictions, films d’animation ou sketchs,
  • de créer un journal TV (le JIP, journal des Informations Positives ! ), car on en a assez des journaux remplis de catastrophes,
  • d’élaborer un documentaire sur le parcours de deux de nos camarades, arrivées d’un autre pays,
  • de faire deux reportages dans le Morvan, l’un à propos de la Résistance, l’autre à propos de l’hydroélectricité,
  • de réaliser deux courts métrages et d’aller les présenter au festival Courts 89 à Auxerre.

Nos besoins

Pour la première fois cette année, l’option est suivie par un public constitué d’élèves de 4ème et 3ème générale, mais également d’élèves en situation de handicap du dispositif ULIS et d’élèves primo-arrivants.

Cette diversité est une vraie richesse au niveau humain... mais vous n’êtes pas sans savoir que dans tous les collèges de France, et plus particulièrement au collège Maurice Clavel d’Avallon, toutes les familles ne peuvent pas participer financièrement à ce genre de projet.

Il est pourtant essentiel que les élèves les plus démunis, ceux qui ne sont jamais intégrés à ce type d’action, puissent eux aussi bénéficier d’une ouverture culturelle et citoyenne.

Or :

  • L’intervention de notre journaliste, qui ne compte pas ses heures, nous prête du matériel et nous suit depuis le début de l’aventure, doit être rétribuée : pour une année, cela a un coût de 950 euros.
  • Nous souhaiterions pouvoir nous équiper avec un matériel plus conforme à nos besoins : une vraie caméra, des micros, un ordinateur plus puissant pour le montage : au minimum nous évaluons les besoins à 2000 euros.
  • Enfin, pour nous rendre sur les lieux de tournage ou les festivals, nous avons besoin de louer un car : l’année dernière cela avait coûté 700 euros.

Nous venons solliciter votre aide afin d’avoir les moyens de mener nos projets à terme .

  • Si nous parvenons à atteindre notre objectif minimum de 1000 euros, nous pourrions financer les intervention de notre journaliste
  • Si nous parvenons à atteindre notre objectif optimum de 5000 euros, nous pourrons aussi financer l’acquisition de matériel plus professionnel et les transports en car.

D’avance, nous vous remercions de votre geste, si modeste soit-il.

Pour soutenir notre projet c’est ici