Valleeducousin.fr

Journal > Culture >

Rencontre avec Jean Mattern

Mercredi 27 novembre 2019

Publié par Chocomousse

Le dimanche 1er décembre 2019

Mis à jour le 2 décembre 2019

"La transmission ne passe pas que par les mots, mais aussi par les silences".

Venez découvrir la séries des 6 romans (pour l’instant) qui retracent une histoire familiale où 3 générations se débrouillent différemment avec le même héritage de cette histoire familiale.

"Nous sommes tissés et structurés par toutes les histoires familiales".

Biographie

Jean Mattern est né en 1965 dans une famille originaire d’Europe centrale. Il suit des études de littérature comparée en France à la Sorbonne, avant d’être responsable des droits étrangers aux éditions Actes Sud puis responsable des acquisitions de littérature étrangère aux éditions Gallimard, principalement pour les collections « Du monde entier » et « Arcades ». Il est aujourd’hui éditeur responsable du domaine étranger chez Grasset.
Dans chacun de ses romans, la question de la transmission occupe une place prépondérante : après Les Bains de Kiraly (Sabine Wespieser éditeur, 2008) – qui a été traduit en sept langues –, il publie, toujours chez Sabine Wespieser éditeur, De lait et de miel en 2010, puis Simon Weber en 2012, et, en mai 2018, Le Bleu du lac, très remarqué par les libraires et la critique. Aux éditions Gallimard il a publié un roman, Septembre (2015), ainsi qu’un essai, De la perte et d’autres bonheurs (2016), dans la collection « Connaissance de l’Inconscient ». Son nouveau roman, Une vue exceptionnelle, est paru à nouveau chez Sabine Wespieser éditeur pour la rentrée littéraire 2019.
(Source : Sabine Wespieser Éditeur)

Œuvres

- Les Bains de Kiraly en 2008
- De lait et de miel en 2010
- Simon Weber en 2012
- Septembre en 2015
- De la perte et d’autres bonheurs, dans la collection « Connaissance de l’Inconscient » (essai) en 2016.
- Le Bleu du lac en 2018
- Une vue exceptionnelle en 2019

Une vue exceptionnelle

David déserte Londres quand la femme dont il s’apprêtait à adopter le petit garçon le quitte. À Paris, il s’installe dans un appartement avec une grande baie vitrée sur la Seine. Lorsqu’un homme l’aborde sur un banc de l’île aux Cygnes, en contrebas de chez lui, il accepte sans arrière-pensée de lui montrer sa vue exceptionnelle.
Vingt-cinq ans plus tard, David et Émile habitent ensemble le lieu de leur rencontre. Émile, jeune interne à l’époque, est à présent un neurochirurgien réputé. David, tout à ses biographies de musiciens oubliés et à sa vie harmonieuse avec Émile, est parfaitement heureux. Mais la courte période où il a failli devenir père se rappelle à lui comme un rêve obsédant… et le vertige le saisit. Émile le sait, dont les certitudes et la froideur clinique vacillent le jour où, sur son carnet de rendez-vous, il voit inscrit le nom du fils perdu de son compagnon.
Subtil interprète de la complexité des émotions, Jean Mattern interroge ici, avec beaucoup de délicatesse, ces vies que nous aurions pu vivre si le destin en avait décidé autrement.
(Source : Sabine Wespieser Éditeur)

Quelques notes de cette soirée

- A chaque roman, l’on retrouve un personnage du roman précédent.
- Chaque livre est la narration d’un ou plusieurs personnages à la 1ère personne.
- Les titres de chaque roman apparaissent dans le texte du roman.
- Il y a toujours un absent qui est très présent dans chaque roman.
- L’auteur écrit en écoutant de la musique. Ce qui concourt peut-être à la musicalité de l’écriture et du texte.
- Le narrateur du prochain roman sera l’oncle libraire.
- Le 14 février 2020, au festival Tandem de Nevers, il y aura une mise en musique des textes avec un musicien ainsi que des lectures de texte.