Valleeducousin.fr

Journal > Environnement >

STOP AUX COUPES RASES - plus de 500 manifestants dans le Morvan !

Un vrai succès pour cette action géante, surprise et non-violente du 17 novembre 2019

Publié par Thiébaut Jourdain

Le dimanche 17 novembre 2019

Mis à jour le 22 novembre 2019

Cette action organisée par le collectif SOS Forêt et l’association Canopée Forêts Vivantes était également soutenue par plus de 30 associations et collectifs locaux dont SOS forêt Bourgogne, Adeny 89, Adret Morvan, Autun Morvan Ecologie, Arpent , Collectif Forêt au Duc, FNE Bourgogne, Groupement forestier du chat sauvage, le Groupement forestier de sauvegarde des feuillus du Morvan, Les Amis de la terre 21, LPO 58, Snupfen solidaires Bourgogne (syndicat de l’ONF), Yonne Nature Environnement.

Dans le Morvan, 500 citoyens forment un STOP ! contre les coupes rases
Au milieu d’une grande coupe rase dans une parcelle de feuillus, au milieu du Morvan.

Quelques liens :

Il est temps d’agir :

Les forêts françaises sont à la croisée des chemins, comme l’a été l’agriculture
dans les années 50/60. Face à une industrialisation rampante de nos forêts,
des collectifs citoyens, des associations, des syndicats forestiers, des
scientifiques, des forestiers militants et des parlementaires se coordonnent
pour alerter l’opinion publique mais aussi pour proposer des alternatives au modèle actuel : démantèlement de l’ONF, appels à mobiliser davantage de bois, développement du bois-énergie et des centrales biomasse,
développement de monocultures spécifiques.

Dans un contexte de changement climatique et de chute de la biodiversité, les forêts sont plus que jamais des biens communs au service de l’intérêt général comme le rappelle le Manifeste de Tronçais http://sosforetfrance. org/index.php/le-manifeste-de-troncais-bis/

Le Morvan, symbole de la gestion à court terme

Plus de 50% de forêts feuillues diversifiées du Morvan ont déjà été remplacées par des monocultures de résineux. La gestion en coupes rases y est devenue la norme. Les diamètres d’exploitabilité et l’âge des coupes se réduit à vue d’œil : de 60-70 ans en 2011 à 30-40 ans aujourd’hui pour le douglas. Résultat : destruction de la biodiver- sité (faune, flore), déstockage du carbone du sol, acidification des sols et de l’eau, dégradation des paysages...

Le renouvellement de la charte du Parc naturel régional du Morvan cristallise les tensions. Sous la pression ci- toyenne, les élus locaux souhaitent réguler les coupes rases.
=>https://www.canopee-asso.org/morvan-la-resistance-contre-les-coupes-rases-sintensifie/ =>https://reporterre.net/Dans-les-forets-du-Morvan-l-Etat-refuse-d-encadrer-les-coupes-rases

3 objectifs

• Alerter l’opinion publique sur l’état « réel » de nos forêts.
• Accroître la pression sur l’État et ses acteurs déconcentrés pour qu’ils prennent en compte les aspirations ci- toyennes.
• Mieux associer les citoyens et les élus locaux aux décisions concernant l’avenir des forêts.

Un ensemble d’actions pour des forêts vivantes