Valleeducousin.fr

Journal > Culture >

« Petit Déjeuner de la Bibliothèque » : les BD

Samedi 16 février 2019

Publié par Chocomousse

Le dimanche 17 février 2019

Mis à jour le 19 février 2019

Prochain rendez-vous samedi 16 mars 2019 pour découvrir nos classiques préférés.

Voici les livres présentés ce jour, disponibles à la Bibliothèque :

« Claudine à l’école » de Lucie Durbiano

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Cette année qui débute doit se conclure avec les épreuves du brevet, mais les études ennuient profondément Claudine qui préfère jouer des tours à ses camarades et se mêler des affaires des grandes personnes. Du haut de ses quinze ans, cette jeune fille vive, un brin effrontée, destabilise le petit monde qui l’entoure. Si certains hommes commencent à la courtiser franchement, elle, de son côté, s’éprend de la nouvelle institutrice. Dès lors, l’école de jeunes filles ...

« La plus belle femme du monde » de William Roy

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

’La plus belle femme du monde...’ ! Surnommée ainsi par son producteur, Hedy Lamarr se voit ouvrir les portes d’Hollywood après avoir fui l’Autriche nazie et un premier mari marchand d’armes. Femme de caractère, séduisante et croqueuse d’hommes (6 maris et de nombreux amants célèbres), Hedy aura du mal à exister pour autre chose que sa beauté... dans une industrie cinématographique régie exclusivement par des hommes, dans l’Amérique des années 1940-50. Et pourtant Hedy n’est pas juste belle, elle est aussi curieuse, intelligente, et adore imaginer des inventions, sérieuses ou farfelues ! En collaboration avec le compositeur et écrivain George Antheil, la jeune actrice imagine un système de communication cryptée, qui sera plus tard utilisé pour le guidage des missiles mais aussi pour le WIFI.

« Les esclaves oubliés de Tromelin » de Sylvain Savoia

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

L’île des Sables, un îlot perdu au milieu de l’océan Indien dont la terre la plus proche est à 500 kilomètres de là... À la fin du XVIIIe siècle, un navire y fait naufrage avec à son bord une ’cargaison’ d’esclaves malgaches. Les survivants construisent alors une embarcation de fortune. Seul l’équipage blanc peut y trouver place, abandonnant derrière lui une soixantaine d’esclaves.Les rescapés vont survivre sur ce bout de caillou traversé par les tempêtes. Ce n’est que le 29 novembre 1776, quinze ans après le naufrage, que le chevalier de Tromelin récupérera les huit esclaves survivants : sept femmes et un enfant de huit mois.Une fois connu en métropole, ce ’fait divers’ sera dénoncé par Condorcet et les abolitionnistes, à l’orée de la Révolution française.Max Guérout, ancien officier de marine, créateur du Groupe de recherche en archéologie navale (GRAN), a monté plusieurs expéditions sous le patronage de l’UNESCO pour retrouver les traces du séjour des naufragés. Ses découvertes démontrent une fois de plus la capacité humaine à s’adapter et à survivre, en dépit de tout.L’archéologue a invité le dessinateur à les rejoindre lors d’une expédition d’un mois sur Tromelin. De là est né ce livre : une bande dessinée qui entremêle le récit ’à hauteur humaine’ (on ’voit’ l’histoire du point de vue d’une jeune esclave, l’une des survivantes sauvées par le chevalier de Tromelin) avec le journal de bord d’une mission archéologique sur un îlot perdu de l’océan Indien. Après le succès international de Marzi, Sylvain Savoia offre à nouveau aux lecteurs une magnifique leçon d’humanité.

« La tragédie brune » de Thomas Cadène

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

L’histoire vraie du premier reporter français assassiné par les nazis.

En 1934, Xavier de Hauteclocque, grand reporter, publie La Tragédie brune, écrit à la suite de son voyage en Allemagne en novembre 1933.

Ce germanophile y décrit un pays remodelé par la politique nazie.

Son regard s’attarde là où d’autres ferment les yeux, ses pas le conduisent là où peu s’aventurent et, finalement, sa plume décrit ce que beaucoup préfèrent ignorer. Son récit, à la première personne, frappe par sa modernité, sa sincérité, sa lucidité et surtout, avec le recul tragique de l’histoire, par son caractère prémonitoire.

La Tragédie brune nous plonge dans ces années d’avant-guerre, à l’heure où Hitler affirme sa toute-puissance politique. Christophe Gaultier et Thomas Cadène s’attachent à mettre en scène le plus fidèlement possible le témoignage d’un homme qui, dès 1934, va alerter le monde sur la catastrophe à venir.

« Le voyage de Marcel Grob » de Sébastien Goethals

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

11 octobre 2009. Marcel Grob, un vieil homme de 83 ans, se retrouve devant un juge qui l’interroge sur sa vie. Et plus particulièrement sur le 28 juin 1944, jour où ce jeune Alsacien rejoint la Waffen SS et est intégré dans la 16e division Reichsführer, trois mois après le débarquement allié en Normandie. Marcel se rappelle avec émotion de ce jour fatidique où, comme 10 000 de ses camarades Alsaciens, il fût embrigadé de force dans la SS. Non, il n’était pas volontaire pour se battre mais il n’avait pas le choix, il était pris au piège. Mais pour le juge qui instruit son affaire, il va falloir convaincre le tribunal qu’il n’a pas été un criminel nazi. Alors, Marcel Grob va devoir se replonger dans ses douloureux souvenirs, ceux d’un ’malgré nous’, kidnappé en 1944, forcé d’aller combattre en Italie, au sein d’une des plus sinistres division SS. Un voyage qui l’amènera à Marzabotto, au bout de l’enfer...

« La cantine de minuit - Tome 1 » d’Abe Yaro

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Dans ce petit restaurant situé au fond d’une ruelle du quartier de Shinjuku, le patron vous accueille de minuit à sept heures du matin. La carte ne propose que du tonjiru, soupe de miso au porc, ainsi que du saké, mais selon vos envies, on vous préparera à la demande tout ce qu’on est en mesure de vous servir.
Saucisses en forme de poulpe, curry qui a reposé toute une nuit, concombres marinés dans du son de riz… Des petits plats typiques du Japon qui réveilleront les papilles et les souvenirs du temps passé. Car ici, chaque plat est lié aux souvenirs d’un personnage : yakuza, stripteaseuse, boxer… Les habitués et clients d’un soir qui se rassemblent ici ont chacun leurs raisons, et le patron bienveillant est toujours à leur écoute, derrière son comptoir.

« Dans la combi de Thomas Pesquet » de Marion Montaigne

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Le 2 juin dernier, le Français Thomas Pesquet, 38 ans, astronaute, rentrait sur Terre après avoir passé 6 mois dans la Station spatiale internationale. La réalisation d’un rêve d’enfant pour ce type hors-norme qui après avoir été sélectionné parmi 8413 candidats, suivit une formation intense pendant 7 ans, entre Cologne, Moscou, Houston et Baïkonour...
Dans cette bande dessinée de reportage, Marion Montaigne raconte avec humour – sa marque de fabrique – le parcours de ce héros depuis sa sélection, puis sa formation jusqu’à sa mission dans l’ISS et son retour sur Terre.

« Culottées – Tomes 1 et 2 » de Pénélope Bagieu

Livres disponibles au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Initialement publiées en ligne sur un blog (mais formidablement éditées en ouvrage papier), les chroniques de Culottées racontent des destins de femmes extraordinaires, des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent.

Les 2 tomes publiés rassemblent 30 portraits de femmes qui dépotent, de toutes les époques et de tous les lieux, de l’antiquité grecque à l’Amérique contemporaine, en passant par la Chine médiévale et le 17ème siècle angolais. Des femmes de tous horizons ayant toutes une passion propre, l’art, la science, la justice, l’amour, la politique, l’aventure ou la nature... il y en a pour tous les goûts, mais avec à chaque fois un seul fil rouge : une volonté farouche de suivre sa propre voie contre vents et marée. Chacune de ces histoire est transmise avec talent et un enthousiasme communicatif par Pénélope Bagieu.

(Résumé issu du site Superchouette)

« La magie du rangement » de Marie Kondo

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Avec ce livre, découvrez de manière ludique la méthode de rangement révolutionnaire imaginée par Marie Kondo.
Papiers, livres, vêtements : des conseils simples et efficaces pour tout ranger.
Grâce aux croquis, apprenez les bonnes techniques et optimisez vos espaces de rangement.
En compagnie de Marie Kondo, chassez le désordre pour de bon !
Et si, pour améliorer votre quotidien et changer votre vie, vous mettiez de l’ordre dans votre intérieur ?

« L’odyssée d’Hakim - Tome 1 » de Fabien Toulmé

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

L’histoire vraie d’un homme qui a dû tout quitter : sa famille, ses amis, sa propre entreprise... parce que la guerre éclatait, parce qu’on l’avait torturé, parce que le pays voisin semblait pouvoir lui offrir un avenir et la sécurité. Un récit du réel, entre espoir et violence, qui raconte comment la guerre vous force à abandonner votre terre, ceux que vous aimez et fait de vous un réfugié.

Voici les livres présentés ce jour qui ne sont pas encore disponibles à la Bibliothèque :

« Un océan d’amour » de Lupano

Chaque matin, Monsieur part pêcher au large des côtes bretonnes. Mais ce jour-là, c’est lui qui est pêché par un effrayant bateau-usine. Pendant ce temps, Madame attend. Sourde aux complaintes des bigoudènes, convaincue que son homme est en vie, elle part à sa recherche. C’est le début d’un périlleux chassé-croisé, sur un océan dans tous ses états. Une histoire muette avec moult mouettes.

« Santé ! » d’Antoine Chereau

Antoine Chereau, hypocondriaque à ses heures, petit-fils de médecin, ancien potache des Hôpitaux de Paris, a longtemps collaboré avec nos services de santé publique pour savoir ce que nous pouvons endurer lorsqu’il s’agit de notre santé. Observateur espiègle, il sait nous épingler comme personne quel que soit notre bord, soignant ou soigné. Cette fois encore, il nous régale de 87 saynètes à mourir de rire sur notre état de santé...

Le diagnostic du docteur Chereau est formel : ’ Rire est bon pour la santé ’ et tout cela pour à peine le prix d’une consultation chez un généraliste...

« Jésus et Bouddha : Les vacances de Jésus et Bouddha – Tome 1 » de Hikaru Nakamura

Quand Jésus et Bouddha se rencontrent, que se racontent-ils et que font-ils ? Eh bien, il suffit de lire le premier volet de ce manga à succès au Japon pour en avoir une idée ! Hikaru Nakamura imagine que Jésus et Bouddha décident de louer un petit appartement à Tokyo et d’avoir la vie ordinaire de n’importe quel citoyen ordinaire. Ils se promènent dans la rue, ils observent les humains, ils prennent des vacances, ils font les boutiques. Bref, la vraie vie, quoi ! Après quelques millénaires passés à travailler pour le bien de l’humanité, ils ont bien le droit de penser un peu à eux, non ? En théorie, aucun problème. En pratique, les choses ne sont pas aussi simples. Car ils ne sont pas des citoyens comme les autres, justement, et leur apparence physique ne les met pas à l’abri de rencontres inattendues et de mésaventures parfois fâcheuses, quand elles ne sont pas tout simplement drolatiques ! Et voilà Jésus tout étonné d’être confondu avec un certain Johnny Depp, ou Bouddha qui n’apprécie guère de découvrir les représentations de son image en forme de petites sculptures, ni de constater que les enfants adorent appuyer sur le petit rond qu’il porte en plein milieu du front. En plus, leurs deux tempéraments ne sont pas forcément faits pour s’accorder : tandis que l’un des deux est plutôt attentif à ses dépenses, l’autre se révèle un consommateur né, bien décidé à profiter pleinement des tentations de la société japonaise contemporaine. Ils saisissent l’occasion de leur séjour sur terre pour faire du tourisme, mais quand Jésus propose à Bouddha d’entrer dans un temple bouddhiste, il s’attire cette réponse savoureuse : « Me faire venir dans un temple bouddhiste. C’est comme lâcher Brad Pitt dans un supermarché un samedi après-midi ! ». Bref, la condition humaine n’est pas de tout repos quand on s’appelle Jésus ou Bouddha. Notamment quand Jésus, coincé entre deux voyageurs dans un métro bondé, se voit reprocher par l’un d’eux de l’avoir piqué avec sa couronne d’épines assimilée à un vulgaire accessoire décoratif (« Vous autres, les jeunes, avec votre mode pleine de pointes et de clous ! »). Les Vacances de Jésus et Bouddha n’est pas seulement une bande dessinée d’une grande drôlerie truffée de situations pour le moins surprenantes, c’est aussi un manga qui porte un regard plein de lucidité sur la société japonaise d’aujourd’hui, récompensé par le Prix Tezuka et élu Manga de l’année en 2008 par un panel de trois mille libraires.

Les résumés des livres sont issus du site Babelio