Valleeducousin.fr

Journal > Culture >

« Petit Déjeuner de la Bibliothèque » : la gourmandise

Samedi 19 janvier 2019

Publié par Chocomousse

Le lundi 21 janvier 2019

Mis à jour le 31 janvier 2019

Prochain rendez-vous samedi 16 février 2019 pour découvrir les BD.

Voici les livres présentés ce jour, disponibles à la Bibliothèque :

« Le restaurant de l’amour retrouvé » d’Ito Ogawa

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Une jeune femme de vingt-cinq ans perd la voix à la suite d’un chagrin d’amour, revient malgré elle chez sa mère, figure fantasque vivant avec un cochon apprivoisé, et découvre ses dons insoupçonnés dans l’art de rendre les gens heureux en cuisinant pour eux des plats médités et préparés comme une prière.
Rinco cueille des grenades juchée sur un arbre, visite un champ de navets enfouis sous la neige, et invente pour ses convives des plats uniques qui se préparent et se dégustent dans la lenteur en réveillant leurs émotions enfouies.
Un livre lumineux sur le partage et le don, à savourer comme la cuisine de la jeune Rinco, dont l’épice secrète est l’amour.

« Les délices de Tokyo » de Durian Sukegawa

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

’Écoutez la voix des haricots’ : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager.

Magnifiquement adapté à l’écran par la cinéaste Naomi Kawase, primée à Cannes, le roman de Durian Sukegawa est une ode à la cuisine et à la vie. Poignant, poétique, sensuel : un régal.

« Les délices de Tokyo » de Naomi Kawase

DVD disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Les dorayakis sont des pâtisseries traditionnelles japonaises qui se composent de deux pancakes fourrés de pâte de haricots rouges confits, « AN ».
Tokue, une femme de 70 ans, va tenter de convaincre Sentaro, le vendeur de dorayakis, de l’embaucher.
Tokue a le secret d’une pâte exquise et la petite échoppe devient un endroit incontournable...

(Allociné)

« Ravigote, Arsenic et vieilles soutanes : une enquête du curé Rouncats » de Michel Gardère

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Dans un petit village gascon, à l’orée de la forêt landaise, les ’papés’ meurent les uns après les autres. Paul Rouncats - le curé de Villenac -, plus souvent devant ses fourneaux que dans sa sacristie, est aussi l’un des premiers sur les lieux de ces étranges décès. Et comme ’la table vaut bien le prie-dieu’, notre curé de campagne nourrit ses soupçons de cèpes farcis au foie gras (recette p.65), d’artichats aux trompettes et fèves (recette p.165)...arrosés d’un vieux Buzet.

Avec la complicité de deux jeunes ouailles, il chemine sur les sentiers du passé et fouille avec obstination dans les secrets des Villenacquois. la mère Téoulère, la tireuse de carte-éventreuse de crapauds, n’avait-elle pas prédit ’des morts, encore des morts’ ? L’homme de Dieu, fort en gueule, découvrira-t-il le secret de ces disparitions en série ?

« La première gorgée de bière » de Philippe Delerm

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Max-Pol Fouchet

On dit que la vie n’est pas simple et que le bonheur est rare. Pour Philippe Delerm, il tient en trente-quatre ’plaisirs minuscules’. Il évoque ici tour à tour, sous forme de petites séquences, la satisfaction immense qu’il tire tantôt de petits gestes insignifiants, tantôt d’une bienheureuse absence de gestes.

Toutes les saisons sont évoquées dans ce petit ouvrage délicieux qui s’apparente presque à un manuel du bonheur à l’usage des gens trop pressés.

Les plaisirs de la table y ont une place privilégiée et, tout comme les plaisirs d’un autre ordre, font ressurgir avec humour et nostalgie l’univers de l’enfance, chez le narrateur comme chez le lecteur, rendus complices par la merveilleuse banalité des situations décrites.

Grâce à ce traité de vie simple, Delerm nous rappelle que prendre le temps, socialement ou à part soi, n’est pas une perte de temps. Certaines séquences sont toutefois ambiguës, comme celle sur Le Dimanche soir.

S’ouvrant sur la description d’une joie, elles s’achèvent avec gravité sur une sensation douloureuse, comme pour nous rappeler que le bonheur, s’il n’est pas rare, est tout de même précieux. —Sana Tang-Léopold

« Mangez-moi » d’Agnès Desarthe

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Myriam est un peu perdue, un peu fantaisiste et un peu rêveuse. Un beau jour, elle décide d’ouvrir son restaurant. A sa propre surprise, ’Chez moi’ devient vite le rendez-vous incontournable des habitants du quartier, le havre chaleureux où tout le monde se retrouve. Dans sa cantine, Myriam ouvre l’appétit et délie les esprits, avec l’instinct, la grâce et la sensualité des artistes aux fourneaux...

« Cristal noir » de Michelle Tourneur

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Enivrée par le Paris des années folles, Pearl prépare pour le compte d’un éditeur new-yorkais un ouvrage illustré consacré à la gastronomie française. Des Halles au somptueux cadre Art déco du Paquebot, le restaurant le plus en vue du moment, rien n’échappe à son regard de photographe. Pas même l’invisible mystère qui entoure le chef Charles-Henri Chelan, acclamé par ses clients, vénéré par sa brigade, et cependant insaisissable.
Piano de cuisson, accords, harmonies, tonalités : Charles-Henri cuisine comme on compose. Mais d’où vient cet étrange rapport à la beauté qui le contraint à dépasser ses propres exigences ?
Ensorcelée par cet homme, Pearl ne répond pas aux télégrammes de son père qui la pressent de rentrer aux Etats-Unis. C’est la fin de l’été 1929. Si la ville-lumière n’a jamais mieux porté son nom, l’obscurité n’est pas loin. Mais la passion créatrice, le souffle de Charles-Henri ne sont-ils pas, comme le pressent Pearl, des ferments de résistance face au désastre qui se dessine ?
Michelle Tourneur est notamment l’auteur de La beauté m’assassine (Fayard, 2013).

« Les recettes fantastique de Tian » de Christian Grenouillet

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

’ Légendes culinaires, ces recettes fantasques et fantastiques sont toutes complètement irréalisables à moins d’une bonne dose d’inconscience. Qui en effet peut se procurer dans une grande ville ou dans un petit hameau de la farine de fée, du râble de lapin acoustique, du poivre de mort-sans-queue ou encore un poil de pied de lutin ? ’

« Le goût d’Emma » de Kan Takahama

BD disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

À 30 ans, sur une simple candidature spontanée, Emma réalise son rêve d’enfant en rejoignant l’équipe des inspecteurs du prestigieux et mystérieux guide Michelin. Ses tournées d’inspection vont la mener sur les routes de France pour découvrir non pas les grandes tables étoilées qui la faisaient rêver – privilège des inspecteurs les plus anciens – mais des hôtels et des restaurants qui ne paient pas de mine.

Les résumés des livres sont issus du site http://www.babelio.com