Valleeducousin.fr

Journal > Culture >

C’était samedi 10 mars 2018, la Librairie L’Autre Monde recevait Christian Roux pour son dernier polar social « Que la guerre est jolie ».

Publié par Chocomousse

Le dimanche 11 mars 2018

Mis à jour le 15 mars 2018

Christian Roux, né le 1er juin 1963 à Chatou (Yvelines), est un écrivain, scénariste, auteur, compositeur et interprète français. Il vit à Civry-la-Forêt. Il a un homonyme auteur-illustrateur, né en 1952 à Calais.

Après avoir suivi une formation de pianiste, Christian Roux réussit le concours général d’Éducation musicale. Il exerce différents métiers dont instituteur, berger, employé de librairie, caissier, magasinier, coursier, déménageur de décor, machiniste constructeur, pianiste de bar, peintre en bâtiment… Il devient intermittent du spectacle en 1997 et se consacre exclusivement, à partir de ce moment-là, à la musique, au spectacle vivant, au cinéma et à l’écriture.

Biographie issue du site http://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Roux

Larmon, petit ville ouvrière sur le déclin à quelques heures de Paris. Autour de la vieille usine désaffectée, le quartier ouvrier, croulant mais encore habité par quelques acharnés. Le maire a décidé de raser ce quartier ouvrier pour y installer des logements hauts de gamme, attirer des cadres parisiens, embourgeoiser sa ville... en expulsant au passage la faune locale, qui y ferait vilainement tâche. Et tous les moyens sont bons pour disperser les protestataires... quitte à mettre la ville à feu et à sang. L’écriture est rapide, vivante, vibrante. L’auteur déploie toute une galerie de personnages hauts en couleurs, attachants, imparfaits, bourrés d’insécurités, de rêves, d’espoirs, ou au contraire cruellement cyniques. Surtout, Christian Roux dépeint un chaos politique et idéologique terriblement familier et actuel.
On commence une page, on passe à la suivante sans réfléchir parce que l’on veut savoir. Les évènements s’enchaînent sans une seconde de répit, jusqu’à ce que les fils des marionnettes s’emmêlent, et que tout s’effondre dans un final à donner le vertige.

Le coup de cœur de Judith (qui travaille à la Librairie L’Autre Monde).

Fans de polar, fans de Rivages noir, une nouvelle voix du polar français est née !

’Larmon, petit ville ouvrière sur le déclin à quelques heures de Paris. Autour de la vieille usine désaffectée, le quartier ouvrier, croulant mais encore habité par quelques acharnés, comme Élise, qui attend son premier enfant, ou Odette, ou les artistes squattant la vieille usine... Le maire a décidé de raser ce quartier ouvrier pour y installer des logements hauts de gamme, attirer des cadres parisiens, embourgeoiser sa ville... en expulsant au passage la faune locale, qui y ferait vilainement tache. Et tous les moyens sont bons pour disperser les protestataires... quitte à mettre la ville à feu et à sang. “Ah Dieu ! Que la guerre est jolie.” disait ironiquement Apollinaire. Et c’est bien la guerre que va déclencher monsieur le maire ! La guerre, c’est le fil rouge de ce roman coup de poing. L’écriture est rapide, vivante, vibrante. Loin de se perdre en palabres, l’auteur déploie toute une galerie de personnages hauts en couleurs, attachants, imparfaits, bourrés d’insécurités, de rêves, d’espoirs, ou au contraire cruellement cyniques. Surtout, Christian Roux dépeint un chaos politique et idéologique terriblement familier, et actuel.

On commence une page, on passe à la suivante sans réfléchir parce que l’on veut savoir, finalement, qui sera encore debout sur le champs de bataille, et quis seront les victimes collatérales. Qui va s’en sortir ? Qui a raison, qui a quelles raisons, et pour faire quelles horreurs ? Les évènements s’enchaînent sans une seconde de répit, jusqu’à ce que les fils des marionnettes s’emmêlent, et que tout s’effondre dans un final à donner le vertige. Définitivement un des romans les plus percutants de l’année. ’ Judith

Résumé et coup de cœur issus du site www.facebook.com/librairielautremondeavallon

_