Valleeducousin.fr

Journal > Culture >

C’était mardi 5 décembre 2017, L’Autre Monde recevait Léonor de Récondo pour son dernier roman « Point cardinal ».

Publié par Chocomousse

Le mercredi 6 décembre 2017

Mis à jour le 21 février 2018

Léonor de Récondo aborde dans ce roman la mue inéluctable d’un père de famille qui a choisi d’être femme. Une histoire forte servie par une écriture limpide qui permettra peut-être de répondre à cette question : « Combien de temps faut-il pour être soi-même ? ».

Léonor de Récondo commence le violon à cinq ans. Elle est ensuite devenue violoniste baroque, lauréate du concours international de musique baroque Van Wassenaer (Pays-Bas) en 2004.

Léonor de Récondo débute en 2010 une carrière d’écrivain en faisant paraître son premier roman, « La Grâce du cyprès blanc ». En 2013, à la suite de la publication de son roman « Rêves oubliés », elle reçoit le Prix littéraire des lycéens et apprentis de Bourgogne.

Elle reçoit en 2015, pour son roman « Amours », le prix des libraires, le Grand prix RTL-Lire, et l’année suivante, en 2016, le Prix des étudiants francophones, dépendant du Prix littéraire des jeunes Européens.

En 2017, Léonor de Récondo est lauréate du Prix du roman des étudiants France Culture – Télérama pour son roman « Point cardinal ».

Sur le parking d’un supermarché, dans une petite ville de province, une femme se démaquille méticuleusement, tristement. Enlever sa perruque, sa robe de soie, rouler ses bas sur ses chevilles : ses gestes ressemblent à un arrachement. Bientôt, celle qui, à peine une heure auparavant, volait quelques instants de joie et dansait à corps perdu sera devenue méconnaissable. Laurent, en tenue de sport, a remis de l’ordre dans sa voiture et dissimulé dans le coffre la mallette contenant ses habits de fête. Il s’apprête à retrouver femme et enfants pour le dîner. Petit garçon, Laurent passait des heures enfermé dans la penderie de sa mère, détestait l’atmosphère virile et la puanteur des vestiaires après les matchs de foot. Puis il a grandi, a rencontré Solange au lycée, il y a vingt ans déjà. Leur complicité a été immédiate, ils se sont mariés, Thomas et Claire sont nés, ils se sont endettés pour acheter leur maison. Solange prenait les initiatives, Laurent les accueillait avec sérénité. Jusqu’à ce que surviennent d’insupportables douleurs, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus réfréner ses envies incontrôlables de toucher de la soie, et que la femme en lui se manifeste impérieusement. De tout cela, il n’a rien dit à Solange. Sa vie va basculer quand, à la faveur de trois jours solitaires, il se travestit pour la première fois chez eux. À son retour, Solange trouve un cheveu blond… Léonor de Récondo va alors suivre ses personnages sur le chemin d’une transformation radicale. Car la découverte de Solange conforte Laurent dans sa certitude : il lui faut laisser exister la femme qu’il a toujours été. Et convaincre son entourage de l’accepter. La détermination de Laurent, le désarroi de Solange, les réactions contrastées des enfants – Claire a treize ans, Thomas seize –, l’incrédulité des collègues de travail : l’écrivain accompagne au plus près de leurs émotions ceux dont la vie est bouleversée.

Avec des phrases limpides, des mots simples et d’une poignante justesse, elle trace le difficile chemin d’un être dont toute l’énergie est tendue vers la lumière. Par-delà le sujet singulier du changement de sexe, Léonor de Récondo écrit un grand roman sur le courage d’être soi.

Résumé issu du site www.babelio.com