Valleeducousin.fr

Journal > Culture >

C’était samedi 18 novembre 2017 : le « Petit déjeuner de la Bibliothèque » ayant pour thème « En route pour l’Inde ».

Publié par Chocomousse

Le dimanche 19 novembre 2017

Mis à jour le 23 décembre 2017

Prochain rendez-vous samedi 16 décembre 2017 pour les romans au titre insolite.

Voici les livres présentés ce jour, disponibles à la Bibliothèque :

 « Un père obéissant » de Akhil Sharma

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

’À notre âge, monsieur Karan, on n’a plus le temps de rattraper ses erreurs. Il faut essayer de les oublier.’ À cinquante-sept ans, Ram Karan suivrait volontiers le conseil de son collègue et ami, mais comment faire quand on a constamment le passé sous les yeux ? Ram Karan est veuf et vit avec sa fille Anita, veuve elle-même, et sa petite fille Asha dans un appartement minable de New Delhi. Autrefois, Ram Karan a régulièrement violé sa fille et quand il commence à serrer de près la petite Asha, Anita décide de se venger de son père. Depuis l’assassinat de Rajiv Gandhi, les affaires de Ram Karan vont d’ailleurs de mal en pis car, si officiellement il travaille pour le département de l’Éducation de New Delhi, sa tâche véritable consiste à récolter des pots de vin pour le parti du Congrès. En choisissant comme personnage principal un individu à la fois ignoble et pitoyable, ce jeune auteur indien né en 1971 et qui est actuellement banquier à New York réussit un premier roman choquant et efficace puisqu’il démontre avec brio et non sans humour que la corruption généralisée d’un système n’affecte pas seulement la vie politique mais aussi les comportements individuels. —Yves Bellec

 « 1,2 milliard » de Mahesh Rao

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

De la jeunesse dorée et oisive de Pondichéry au cultivateur de thé, de la professeure de yoga à l’ancien acteur de Bollywood, treize histoires drolatiques ou tragiques qui toutes disent l’Inde contemporaine. Excellant dans l’art de la chute et à l’aise avec l’immense diversité des lieux, des atmosphères et des personnages, Mahesh Rao parcourt ce vaste sous-continent dont la complexité s’étend bien au-delà du clivage des castes.

« Un mauvais garçon » de Deepti Kapoor

Livre jeunesse disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Elle a vingt ans à New Delhi. Elle n’a ni père (parti vivre à Singapour), ni mère (décédée), ni repères. Sa tante, chez qui elle vit, cherche à la marier. Elle brûle d’une énergie qui n’a nulle part où aller, alors elle se plie aux conventions et garde ses pensées pour elle-même.
Un jour, dans un café, il la dévisage. Plus âgé, il semble venir d’ailleurs. Il est laid, et pourtant tout chez lui attire la jeune fille.
Il l’initiera au sexe, à l’alcool, aux drogues ; aux plaisirs du corps et à la noirceur de l’âme. Elle bravera les interdits et découvrira avec lui un New Delhi aussi dangereux qu’enivrant, où se côtoient l’ancestral et l’ultramoderne, la richesse et la putrescence, le profane et le sacré, et où pulse une rage de vivre que rien n’arrête.
Spirale d’amour et de destruction virtuose, Un mauvais garçon est porté par une prose qui vibre de désir et de révolte, jusqu’à l’incandescence.

« Jours de pluie à Madras » de Samina Ali

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Issue d’une riche famille musulmane, Layla vient de rentrer des États-Unis, où elle étudiait, pour se marier. Un mariage arrangé auquel elle se prête, malgré la peur, pour préserver soir lourd secret : elle n’est plus vierge. Or Samir, son jeune mari si beau, si charmant, dissimule lui aussi un épisode de son passé qui l’obsède. À Madras, pendant le voyage de noces qui aurait pu leur permettre de s’accepter l’un l’autre, va surgir celui que personne n’attendait. C’est là que chacun va devoir affronter son destin. Un premier roman très moderne sur l’Inde d’aujourd’hui, plein de saveurs, de couleurs, de fureur.

« Un fils en or » de Shilpi Somaya Gowda

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Anil prenait de plus en plus conscience de la place que Leena occupait dans son esprit... Il n’avait pas réussi à l’oublier au bout de tant d’années. Il voulait la revoir, voilà ce dont il était sûr, et pour cela, il était prêt à affronter sa mère. Il l’avait laissée contrôler sa vie une fois à ce sujet, mais il ne la laisserait pas recommencer. Il suivrait ce que son coeur lui disait. Anil est un jeune Indien qui commence des études de médecine dans le Gujarat puis part les compléter aux États-Unis. Sa redoutable mère rêve pour lui d’une union prestigieuse. Or, depuis qu’il est petit, elle le sait très proche de Leena, la fille d’un métayer pauvre. Quand celle-ci devient une très belle jeune fille, il faut l’éloigner, en la mariant à la va-vite. Les destins croisés d’Anil et de Leena forment la trame de ce roman - lui en Amérique, qui est loin d’être l’eldorado qu’il croyait ; et elle en Inde, où sa vie sera celle de millions de femmes victimes de mariages arrangés. Ils se reverront un jour, chacun prêt à prendre sa vie en main, après beaucoup de souffrances. Mais auront-ils droit au bonheur ?

« L’éléphant et la Maruti » de Radhika Jha

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

Trois fictions sur le Delhi d’aujourd’hui. Trois histoires où s’entremêlent les destinées de Kishan l’électricien, Shibu le lépreux, la plantureuse et scandaleuse Barra, reine de toutes les fêtes, Kishore le gardien de parking et sa femme Sushila qui, en triant les ordures pour vivre, conserve précieusement chaque jour un papier d’une couleur inconnue, et bien d’autres encore. Et la force d’attraction qui les lie tous ensemble, c’est Delhi, la capitale étranglée par la circulation, étouffée de pollution, mais aussi la ville de tous les possibles, celle qui offre à chacun sa chance, une terre d’espoir pour ceux, innombrables, qui viennent s’y réfugier. Radhika Jha raconte cette ville en pleine fermentation, où se condensent toutes les contradictions de l’Inde : aussi vivante et explosive que peut l’être la rencontre entre une petite Maruti 800, la voiture préférée des conducteurs de Delhi, et un éléphant. Beauté et cruauté, la formule secrète de Radhika Jha (Rosita Boisseau, Le Monde).

« L’Inde en héritage » de Abha Dawesar

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

De sa chambre, coincée entre les cabinets de ses parents médecins, avec les microbes et les bactéries pour compagnons de jeux, un petit garçon ausculte son entourage. Observateur discret, il capte l’imposture ambiante, perçoit la violence qui vérole le système. Ses oncles et tantes cupides qui complotent pour détourner l’héritage du grand-père constituent ses sujets d’étude. Puis la télévision lui offre le spectacle de l’avidité des puissants. Ici, on vole un rein, là on occulte un virus. Quand on assassine Miss Shampoing, pin-up qui affole les populations, le gamin noircit encore le diagnostic. Ainsi, par cercles concentriques, Abha Dawesar expose une société gangrenée. A travers les mésaventures d’une famille, son roman nous conduit au cœur d’un pays écartelé entre démocratie et barbarie.

« Aujourd’hui l’Inde » de Tirthankar Chanda

Livre disponible au prêt à la Bibliothèque Gaston Chaissac

L’Inde est l’autre géant du continent asiatique. ’La plus grande démocratie du monde’, dit-on souvent. L’Inde est aussi un géant par son héritage culturel, par ses personnalités qui ont marqué l’histoire et la pensée du monde, par ses potentialités industrielles qui, si l’on en croit les prévisionnistes, feront d’elle la troisième économie de la planète à l’horizon 2050.

Mais ce pays revient de loin. Sa pauvreté séculaire et son système social, aussi hiérarchisé que figé, ont longtemps pesé sur son déeloppement et retardé son affirmation sur la scène du monde. Ce volume, qui dépeint sans fard les pesanteurs comme les promesses de l’Inde d’aujourd’hui, propose une ue d’ensemble sur ce pays en marche vers son destin. Et des clefs pour le saisir dans sa spécificité, loin des clichés et stéréotypes.

Les résumés des livres sont issus du site http://www.babelio.com