Valleeducousin.fr

Journal > Culture >

L’idéologie du fanatisme : le livre de Patrice DECORMEILLE est à la librairie L’Autre Monde

Vous n’avez pas pu venir à la conférence du 20 janvier ? Le livre vous attend à la librairie !

Publié par Le Cercle Condorcet de l’Avallonnais

Le mercredi 25 janvier 2017

Mis à jour le 9 février 2017

S’interroger sur le fanatisme, c’est chercher une réponse qui éviterait deux écueils : incriminer toute religion en tant que telle, ou au contraire ne voir dans l’idéologie qu’un habillage d’enjeux matériels...

Parallèlement à ses conférences, débats et rencontres, le Cercle Condorcet d’Auxerre, organisateur des Entretiens d’Auxerre depuis 2002, propose sous la direction de Patrice Decormeille un cycle de cours de philosophie destiné au grand public.

Décliné en plusieurs conférences, le programme est centré sur quelques-unes des questions vives des sociétés contemporaines sur lesquelles il souhaite apporter un éclairage philosophique.

L’idéologie du fanatisme fut le thème du cours développé lors du cycle 2015-2016 ; comme plusieurs thèmes traités depuis 2010 par Patrice Decormeille et Monique Castillo, professeur de philosophie à l’université Paris-Est, il a ensuite fait l’objet d’une publication dans la collection « philosophie » du Cercle Condorcet d’Auxerre.

S’interroger sur l’idéologie du fanatisme, c’est d’abord se demander qu’est-ce qui peut pousser les fous de Dieu à verser dans cette violence extrême, se demander en quoi le système de représentations qui ordonne leur vision du monde est intrinsèquement criminogène.

Mais c’est surtout chercher une réponse qui éviterait deux écueils : incriminer la religion en tant que telle en supposant que toute religion est potentiellement dangereuse ou au contraire la dédouaner totalement en ne voyant dans l’idéologie qu’un simple habillage dissimulant des enjeux économiques ou politiques.

Au delà de ces deux réponses irrecevables, Patrice DECORMEILLE va chercher dans quelles conditions et au prix de quels détournements la religion peut devenir un agent criminogène. La réduction de la religion à ses bases les plus archaïques et son inscription dans une temporalité délirante seront particulièrement mises en cause.

Pour faire obstacle au fanatisme, il importe aussi de chercher à désarmer cette idéologie mortifère qui transforme le monde en un « enfer de sauveurs ».