Valleeducousin.fr

Journal > Economie locale >

ça va couper...

Rencontre avec Le Tranchant du Morvan : les fous du couteau !

Pour une tradition coutelière dans le Morvan

Publié par Thiébaut Jourdain

Le lundi 14 mars 2016

Mis à jour le 31 mars 2016

Grâce à une longue histoire d’amitié et une passion commune, l’association « Le Tranchant du Morvan » a été créée en septembre 2015. Voici un article sur ces « fous du couteau » qui souhaitent mettre en place une tradition coutelière dans le Morvan !

Quatre copains qui partagent la même passion

Le Tranchant du Morvan repose sur la mise en commun de compétences. À l’origine de cette association, quatre copains qui partagent la même passion pour l’acier, le bois et le Morvan.

JPEG - 801 x 800 - 122.3 ko
Document n°2338

Le Tranchant du Morvan se situe dans l’atelier de Philippe Sœuvre, ferronnier coutelier à Quarré-les-Tombes. Car ce dernier est devenu une référence nationale dans le Damas, avec le prix du public au concours de Thiers (capitale européenne de la coutellerie).

JPEG - 1024 x 769 - 220.1 ko
Document n°2341

Tout naturellement, ses copains ont été attiré par l’odeur de l’acier dans la forge, tels des gosses autour d’une bassine de confiture. Alors, ils ont tous appris les gestes. Chacun d’entre eux a fabriqué un couteau, puis deux et trois, et de fil en aiguille, l’envie de créer une association est née.

Depuis septembre 2015, l’association Le Tranchant du Morvan existe. Elle compte déjà à son actif plusieurs salons et marchés.

JPEG - 1024 x 769 - 122.8 ko
Document n°2342

L’équipe développe 3 modèles de couteaux droits, 2 modèles de couteaux pliants, 1 couteau à fromage, et travaille actuellement sur un prototype de couteau à pain.

30 essences de bois habillent les lames

  • des bois locaux : buis, acacia, noyer, frêne ;
  • des bois d’Amérique, Mexique, Maroc, Gabon, et bien d’autres régions du monde.

La décoration du dos de la lame, que l’on appelle le guillochage, est réalisée à la lime, ce qui rend chaque modèle unique.

JPEG - 1024 x 769 - 227.9 ko
Document n°2340

Chaque couteau droit demande 15 opérations différentes et 7 heures de travail. Le pliant, quant à lui, nécessite 23 opérations et 15 heures pour sa réalisation.

L’équipe peut ainsi répondre à des commandes bien spécifiques : chaque acheteur peut de la sorte choisir sa lame, son bois et le guillochage, sans surcoût.

Des couteaux Made in Morvan

Certes, la livraison sera moins rapide que sur internet, mais il s’agit là d’un produit made in Morvan et unique, à placer sur sa table ou dans sa poche et ce, pour de nombreuses années.

L’acier utilisé, le XC 75, répond aux critères ancestraux de la tradition coutelière et
rend la lame réaffûtable facilement, garantissant à l’utilisateur un tranchant parfait.

Parlons maintenant de la signature des modèles, car chaque lame est frappée du
poinçon du Tranchant du Morvan, à savoir un carré comportant les 4 initiales des
membres de l’équipe, en référence à Quarré-les-Tombes.

Le Tranchant du Morvan ne dispose pas de dépôts vente : l’équipe désire avoir la
maîtrise complète, de A à Z, de ses produits. En effet, il ne s’agit pas simplement de vendre des couteaux ; c’est à chaque fois toute l’histoire d’un couteau unique qui est révélée. Il va de soi que chaque membre ne manquera pas de faire part de sa passion, de son créneau de fabrication, le sur mesure, pour répondre à une clientèle avertie et attentive à la qualité.

Un prénom peut par ailleurs être gravé, sur demande, sur la lame.

L’association souhaite mettre en place une tradition coutelière dans le Morvan.

Parce qu’il y a toujours un début à tout, en achetant nos lames Tranchant du Morvan, chaque possesseur deviendra l’un des maillons de cette histoire.

Pour tout contact : letranchantdumorvan@laposte.net

Le tranchant du Morvan
Thierry, Philippe S, Laurent, Philippe B

JPEG - 127.3 ko
Accéder à la fiche du document 2339