Valleeducousin.fr

Journal > Culture >

C’était mardi 10 octobre 2017, la Librairie L’Autre Monde recevait Miguel Bonnefoy pour son dernier roman « Sucre noir » aux Éditions Rivages.

Publié par Chocomousse

Le mercredi 11 octobre 2017

Mis à jour le 17 octobre 2017

Voici, pour ceux... et surtout celles, qui n’ont pu venir, un aperçu de la soirée.

Crédits : L'Yonne Républicaine

Professeur de français et écrivain vénézuélien, Miguel Bonnefoy est le fils d’un romancier chilien et d’une diplomate vénézuélienne.

Il a remporté le prix du Jeune Écrivain, en 2013, grâce à une nouvelle intitulée ’Icare’.

’Le voyage d’Octavio’, paru en 2015 aux éditions Rivages, est son premier roman.

Il s’occupe de la production d’événements culturels pour la mairie de Caracas. Il est également professeur de français à l’Alliance française et organisateur des forums cinématographiques de la Foire du livre, place des Musées.

Ses publications et revues de presse sont disponibles sur son site web : https://miguelbonnefoy.fr

(Source : www.babelio.com/auteur/Miguel-Bonnefoy/331634 )

Dans un village des Caraïbes, la légende d’un trésor disparu vient bouleverser l’existence de la famille Otero. À la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, dont le navire aurait échoué dans les environs trois cents ans plus tôt, les explorateurs se succèdent. Tous, dont l’ambitieux Severo Bracamonte, vont croiser le chemin de Serena Otero, l’héritière de la plantation de cannes à sucre qui rêve à d’autres horizons.

Au fil des ans, tandis que la propriété familiale prospère, et qu’elle distille alors à profusion le meilleur rhum de la région, chacun cherche le trésor qui donnera un sens à sa vie. Mais, sur cette terre sauvage, étouffante, la fatalité aux couleurs tropicales se plaît à détourner les ambitions et les désirs qui les consument.

Dans ce roman aux allures de conte philosophique, Miguel Bonnefoy réinvente la légende de l’un des plus célèbres corsaires pour nous raconter le destin d’hommes et de femmes guidés par la quête de l’amour et contrariés par les caprices de la fortune. Il nous livre aussi, dans une prose somptueuse inspirée du réalisme magique des écrivains sud-américains, le tableau émouvant et enchanteur d’un pays dont les richesses sont autant de mirages et de maléfices.